Véranda Magazine

Le guide historique et de référence de la Véranda

Quel que soit votre type d’habitation (contemporaine, style industriel, d’époque…), la véranda compte parmi les extensions qui apportent une valeur à la fois pécuniaire et esthétique évidente à votre bien. Elle se décline en une multitude de modèles, tailles, formes… et convient surtout à tous les budgets. A l’heure actuelle en France, le marché de la véranda se veut mitigé. Les modèles d’entrée de gamme voient leurs ventes diminuer, notamment du fait de problématiques de performances énergétique. Le reste de la filière se maintient, et l’offre reste toujours particulièrement forte. Bien décidé à étendre votre surface habitable, vous souhaitez en apprendre plus sur les types de vérandas les mieux adaptées à votre projet ? Trouvez dans ce guide, les réponses à vos questions.

Véranda

Présentation et caractéristiques générales de la véranda

La véranda désigne une pièce de vie généralement située dans le prolongement de l’habitation principale. Elle peut s’étendre alors d’un bout à l’autre de la maison et certaines vont même jusqu’à faire le demi-périmètre du logement. C’est une pièce très bien éclairée surtout en journée, car elle bénéficie de la quasi-totalité de la lumière du soleil. 

Cette pièce est caractérisée par le fait qu’elle est presque toujours ouverte soit sur la cour soit sur le jardin du logement. La taille est également une de ces spécificités, elle s’étend généralement tout en longueur, elle peut être disposée des quatre côtés de la maison.

La forme rectangulaire de la véranda ainsi que son architecture en font une pièce qui selon la conception peut être polyvalente et personnalisable à volonté. Elle peut donc être utilisée pour de nombreux besoins et ainsi remplir de manière efficace plusieurs fonctions intéressantes pour les habitants du logement.

Architecture de la véranda

Cette pièce de vie longitudinale joue un rôle important sur le plan de l’architecture du logement, elle apporte une valeur ajoutée au style de la maison tout en mettant en valeur le côté convivial de celui-ci. En effet, dans certains cas, elle est simplement ajoutée sur la maison et dans d’autres cas elle peut être supprimée pour répondre à un besoin quelconque.

La forme ainsi les dimensions d’une véranda ne sont pas prises au hasard, car elles doivent correspondre à l’habitation principale, cette compatibilité est indispensable pour sa durabilité. Elle doit être fonctionnelle et ainsi s’adapter très facilement aux envies des résidents, c’est pour cette raison que les matériaux avec elle est construite doit être choisi avec soin.

L’ameublement joue également un très grand rôle dans sa construction et son design, cette espace de vie a un rôle stratégique dans le charme de l’habitation. Comme toutes les pièces de la maison, l’architecture de la véranda a connu de nombreuses avancées sur divers points, elle peut être donc avoir différentes utilités et de multiples styles.

Utilité de la véranda

Cet espace de vie convivial et chaleureux est une grande terrasse qui a pour but principal de servir d’abri et de salle de repos tant pour les visiteurs que pour les occupants de la maison. Elle peut aussi remplir bien d’autres fonctions, tout dépendra des envies et des besoins des habitants de la maison.

Elle peut servir à chauffer la maison pendant l’hiver grâce à une accumulation de la chaleur naturelle pour la transmettre dans la salle de séjour. Elle peut également servir d’espace jardin, de jardin d’hiver ou même de serre pour votre potager ou pour vos fleurs. C’est également un espace de vie qui donne plus d’ampleur à la maison en l’agrandissant.

La construction de cet espace important répond à des normes et des contraintes précises qu’il faut au préalable définir. En effet compte tenu des multiples usages que l’on peut faire de la véranda, force est de relever son utilité déterminera le choix de la véranda et par conséquent celui des matériaux à utiliser pour la construire.  

Entretien de la véranda

Il est important de savoir que comme la plupart des pièces d’une habitation, la véranda mérite d’être entretenue de manière régulière. Cet entretien est loin d’être une tâche aisée, surtout qu’il varie en fonction du matériau de construction utilisé.

Une véranda en verre demandera bien entendu plus d’entretien qu’une construite en PVC par exemple. Sauf cas particulier, les produits d’entretiens à utiliser sont des produits ordinaires dans la plupart des cas, le bois et le verre font bien sûr exception compte tenu de leurs délicatesses. La fréquence d’entretien dépendra également de la fréquence d’utilisation de cet espace de vie très lumineux.

Quelques spécificités liées à la construction d’une véranda

Définir un projet précis

La première étape d’un projet de construction de véranda – tout comme d’un projet d’extension en règle générale – est de déterminer l’usage futur de la construction. Votre véranda servira-t-elle d’extension à votre salle à manger, de chambre supplémentaire vitrée, de salle de jeux ou encore de spa privatif ? Si cette information conditionne la taille de la véranda, elle jouera aussi un rôle dans l’orientation de cette dernière. Une pièce à vivre nécessitera probablement davantage de lumière naturelle qu’une pièce secondaire telle que le spa. Sachez qu’une véranda n’est pas nécessairement accolée à votre logement et qu’elle peut aussi constituer une pièce supplémentaire à distance, selon vos besoins.

Définir précisément votre projet n’est donc pas anodin : la superficie habitable devient ici un critère secondaire.

Obtenir l’autorisation de votre commune

Une fois votre projet défini, il y a fort à parier que vous aurez besoin d’une autorisation d’urbanisme pour construire : déclaration préalable de travaux ou permis de construire. Ces autorisations vous permettent d’ériger votre véranda en toute légalité en vous conformant aux règles d’urbanisme imposées par la commune, laquelle peut choisir d’accepter ou de refuser votre demande si elle considère que votre projet nuit à son environnement attenant, par exemple. Renseignez-vous avant de construire sur la constructibilité de votre parcelle, en consultant le PLU. Puis, déposez votre demande en 2 ou 4 exemplaires à la Mairie de votre commune.

Construction de véranda : attention aux impôts !

Construire une véranda augmente l’emprise au sol de votre maison, autrement dit votre surface habitable. Or, vos impôts fonciers sont justement calculés sur la superficie de votre logement et sur les équipements qui le constituent. A quoi s’attendre alors, pour votre véranda ? Voici ce qu’il faut savoir :

  • Votre taxe foncière sera revalorisée. Pour cela, vous devrez envoyer le formulaire 6704 au centre d’impôts fonciers auquel vous êtes rattaché(e), sous 90 jours après l’achèvement des travaux. 
  • Vous pouvez demander de différer l’augmentation de votre base imposable durant 2 ans après la construction de votre véranda. 
  • Lors de la construction d’une véranda, une taxe d’aménagement peut également être dûe. Celle-ci est calculée en fonction des spécificités de votre véranda, d’une valeur forfaitaire et d’un taux communal. 
  • Toute revalorisation de votre régime fiscal entraînera aussi une modification du montant de votre taxe d’habitation, dans le cas où vous en êtes toujours redevable. 

Si cette révision fiscale vous fait peur, n’oubliez pas que la véranda augmente également la valeur pécuniaire de votre habitation : en cas de revente, vous réaliserez probablement une plus-value appréciable.

Déclaration d'impôts véranda

Des vérandas pour tous les goûts

La véranda est un type d’extension hautement personnalisable, que l’on aborde le cas des matériaux, de la forme ou encore des équipements. Quelle est, pour vous, la véranda idéale ?

Les différents types de véranda

Vous l’aurez sans doute remarqué, compte tenu des diverses utilisations que peuvent avoir les vérandas, on peut ainsi en distinguer plusieurs types. Ici, nous allons nous attarder sur les formes et le style que vous pouvez retrouver dans diverses maisons. Ainsi :

  • Vous pouvez opter pour une véranda de type victorienne dotée d’une toiture en pente et de pans coupés, elles sont recommandées pour des maisons à l’architecture classique ;
  • Vous pouvez aussi choisir, une véranda de type kiosque, elle a la particularité d’être totalement détachée de l’habitation tout en étant totalement intégré à un jardin ;
  • En fin vous avez la véranda jardin d’hiver à toiture double pente, elle a la particularité d’apporter un excellent confort thermique en toute saison ce qui permet des économies importantes et un bien-être permanent.

Vue d’ensemble des différents matériaux de vérandas

Lorsque l’on parle de matériaux de véranda, on différencie ceux nécessaires à la fabrication de l’ossature (ou structure porteuse), les matériaux de toiture et les vitrages. En matière d’ossature, le bois et l’aluminium restent les plus plébiscités. A prix similaires, le bois se distingue par son côté chaleureux et sa robustesse, l’aluminium par sa légèreté et son caractère maniable, permettant plus de fantaisies quant à sa forme. Le fer forgé, plus traditionnel et plus onéreux, est également moins performant énergétiquement : choisissez-le exclusivement pour son esthétisme, si cela vous agréée.

En matière de véranda, l’ossature ne représente pas la part la variable la plus déterminante dans le budget. Attention en revanche au prix des vitrages ! Ceux-ci doivent être suffisamment solides et isolants, mais s’adapter à l’ossature en termes de poids. L’aluminium par exemple, ne peut supporter de lourdes charges ou doit être consolidé.

Attention aux performances énergétiques !

Une bonne isolation des vitrages est essentielle dans une véranda : cela permet d’acquérir un confort thermique idéal, en évitant les déperditions de chaleur. Privilégiez du double vitrage à isolation renforcée, tout aussi efficace et moins onéreux que le triple vitrage. Soulignons que si l’isolation thermique de la véranda est efficiente, la présence d’une telle extension peut contribuer à réduire les dépenses énergétiques de l’habitation en exposant les pièces de vie de davantage de lumière naturelle.

Les accessoires pour véranda

La véranda est une pièce différente du reste de l’habitation, en cela qu’elle est majoritairement constituée de vitrages. Si cela représente un atout en matière de confort, il s’agit également de considérer les inconvénients d’une telle structure, la chaleur pouvant aussi se révéler inconfortable ou tenir certains revêtements, par exemple. Pensez à installer des stores de toiture ou encore des volets roulants électriques !

Quel prix pour une véranda ?

Ci-dessous, retrouvez des estimations tarifaires relatives aux différents types de vérandas existantes :

  • Véranda traditionnelle en bois. Il faut compter à partir de 15 000 €. 
  • Véranda en aluminium : son prix est équivalent à celui d’une véranda en bois. Comptez entre 15 000 et 50 000 € environ. 
  • Véranda en métal, un modèle haut de gamme dont les prix moyens débutent environ à 30 000 €. 
  • Prix d’une véranda en kit. De par sa nature, la véranda en kit offre un avantage concurrentiel conséquent : le prix. Il débute autour de 2 000 € seulement et évolue jusqu’à 10 à 15 000 € en moyenne, matériel et main d’œuvre comprise. La véranda en kit est préalablement montée en usine par lots, sa fabrication est donc moins onéreuse tout comme l’est son montage sur site. 
  • Véranda sur-mesure, la plus chère du marché, avec un prix au m² débutant aux alentours de 2 800 €. 

Aussi, la TVA relative à la construction d’une véranda est généralement de 20%, mais celle-ci peut être abaissée à 10% dans le cas où sa superficie n’excède pas 9 m² de surface hors œuvre brute ou qu’elle n’implique pas une augmentation de 10% de ladite surface.

Retour en haut